Publications à propos

Livres citant, analysant, faisant référence à ses romans, nouvelles et documents

Afin que du réel advienne…, Quand droit et littérature dialoguent, de Sandra Travers de Faultrier (éd. Mare & Martin, 2021)
*chapitre 3-Un présent à venir… : analyse du roman À l’aide ou le rapport W, sous l’angle de la relation entre droit et fiction.

Précarité, Littérature et cinéma de la crise au XXIème siècle, sous la direction de Roswitha Böhm et Cécile Kovacshazy (éd. Narr Francke Attempto Verlag, 2015)
*chapitre 4, pages 147 à 159-Assurance précaire. Économie et langage dans les romans d’Emmanuelle Heidsieck, par Roswitha Böhm : analyse du roman Notre aimable clientèle, sous l’angle de la possibilité d’une approche esthétique et littéraire de la question sociale.
*page 160 : citations des romans Notre aimable clientèle et Il risque de pleuvoir ; et des livres de nouvelles Boucs émissaires : les sans-papiers et Bonne année ! Manifeste pour un revenu d’existence.

L’engagement littéraire à l’ère néolibérale, de Sonya Florey (éd. Presses Universitaires du Septentrion, 2013)
*pages 139, 140, 147, 157 : références au roman Notre aimable clientèle.
*page 205 : citation du roman Il risque de pleuvoir.

Lire les sans-papiers, Littérature jeunesse et engagement, de Claire Hugon (éd. CNT-RP, 2012)
*pages 44, 45 et 188 : références au livre de nouvelles Boucs émissaires : les sans-papiers.

Un pouvoir sous influence, Quand les think tanks confisquent la démocratie, de Roger Lenglet et Olivier Vilain (éd. Armand Colin, 2011)
*pages 96 et 97 : référence au chapitre du document Les jours heureux, « Sécurité sociale : les travaux de démolition ont commencé ».

Managers relisez vos classiques ! De Zola à Houellebecq, un autre regard sur l’entreprise, de Sophie Chabanel (éd. Eyrolles, 2011)
*pages 7, 89, 113 : analyse du roman Notre aimable clientèle, sous l’angle du harcèlement moral et de la violence au travail.

Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours, sous la direction de Benoît Collombat et David Servenay (éd. La Découverte, 2009)
*page 550 : citation du roman Il risque de pleuvoir.

Revues et autres citations à propos…

Si vous avez un job à la con, n’essayez pas de lui donner du sens, par Hervé Laroche, The conversation, 2 mai 2016
*citation des fictions d’Emmanuelle Heidsieck sur le thème des « jobs à la con ».
Consulter

Revue Esprit.fr, 30 octobre 2014
* citation dans le cadre d’un dossier « Qui raconte le chômage ? » coordonné par  l’écrivain Dalibor Frioux des livres Bonne année ! Manifeste pour un revenu d’existence et Notre aimable clientèle.
Consulter

Territoires du roman, atelier de Maylis de Kerangal dans le cadre du collège universitaire à Sciences Po Paris, 2012-2013
* référence au roman Il risque de pleuvoir dans la partie de l’atelier « Capter les lieux comme des écosystèmes ».
Consulter

Le chantier de la mondialisation, tribune de Maylis de Kerangal dans Le Monde, mai 2011, estimant que le roman est « le mieux à même de rendre manifestes les effets de l’économie mondialisée »
* citation du roman Il risque de pleuvoir.
Consulter

L’éloge du doute et des cafouillages par Anne Flottes. Intervention dans le cadre des Journées scientifiques d’automne de la Société de médecine et de santé au travail de l’Ouest (Laval), 12-13 octobre 2006
* citation dans la partie « Les effets des choix de management sur la santé au travail ? » du roman Notre aimable clientèle.
Revue 1 Revue 2

Revue Vacarme N°9, automne 1999
* citation dans le cadre d’un dossier « chantiers/Revenu garanti pour tous » du livre Bonne année ! Manifeste pour un revenu d’existence.
Consulter